Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 22:58

Le camp No Border de Siva Reka est pour moi l'occasion de retourner en Bulgarie, où je n'étais pas revenu depuis 1992.

 

L'évolution est saisissante en 20 ans. La Bulgarie de 1992 était encore le pays le plus riche des Balkans après la Grèce, avec des infrastructures comparables à celles de la Pologne ou de la Tchécoslovaquie. Aujourd'hui, la pauvreté, la vétusté des transports, le manque d'entretien des bâtiments sont frappants.

 

Mes promenades dans la Sofia m'amèneront à nuancer cette impression, certains quartiers, là où sont les monuments touristiques, les ambassades, certains quartiers chics, sont bien entretenus, et bénéficient aussi de transports plus modernes. Voitures, boutiques, bars branchés marquent l'existence d'une classe moyenne et aisée.

 

Malgré ces nuances, la Bulgarie a pris le visage d'un tiers-monde de l'Europe, pays à bas salaire pour les délocalisations, et réservoir de main d'œuvre dans lequel les autres pays de l'Union européenne peuvent piocher à volonté, en fonction des limitations mises à l'accès des Bulgares, comme des Roumains, à leur marché du travail.

 

L'un des secteurs qui expliquaient la prospérité relative de la Bulgarie communiste était l'informatique. À la chute du mur, les entreprises occidentales sont venu faire leur marché, et les techniciens ont été embauchés à l'étranger. Et ce secteur économique s'est effondré en Bulgarie.

 

Quelques quartiers et bidonvilles rroms visibles dans la ville.

 

Pour citer le guide d'information à l'intention des touristes, à la rubrique « mendiants » :

« Les difficultés économiques ont produit différentes catégories de mendiants. Beaucoup de retraités ont été forcés de mendier, ou des vieilles femmes vont dans les rues vendant quelques fleurs. Toute aide est habituellement reçue avec gratitude. D'un autre côté il y a les bandes de Tsiganes qui sont prédominantes avec leurs petits bébés, et qui doivent remettre leur gain à la fin de la journée. »

 

Partager cet article
Repost0
Published by exilesengrece