Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 09:07

Après la vague de violence et de destructions de campements en mai (Athènes, Igoumenitsa, mais aussi la destruction à Patras du campement installé dans la gare désaffectée de Saint Dyonisios), les rafles et les destructions ont continué.

 

Le 9 juin, la « Jungle des pentes » au-dessus du port de Patras a été détruite, la destruction a été accompagnée d'un large rafle et d'une battue dans les collines pour capturer les exilés qui s'y étaient réfugiés.

 

Du 8 au 20 juin, des rafles à l'ancienne gare de Saint Dyonisios et dans les jardins de la capitainerie à Patras entraînent 300 arrestations, la destruction des cabanes et des effets personnels des violences. Une partie des exilés sont libérés, les autres dispersés dans différentes prisons de la région ou d'Athènes.

 

Les 26 et 27 juillet, à nouveau 300 arrestations. Les demandeurs d'asile sont libérés, les autres sont pour la plupart transférés à Athènes. Les arrestations continuent dans les jours qui suivent dans les jungles des Afghans. Le 28 juillet, Médecins du Monde Grèce diffuse un communiqué de presse décrivant et dénonçant les violences subies par les exilés de la part de la police.

 

Plus d'informations sur http://infomobile.w2eu.net/

Partager cet article
Repost0
Published by exilesengrece